Nelson Mandela disait « Ne laissez pas les personnes négatives voler votre joie. Lorsque vous perdez votre joie, vous perdez votre force. »

Du haut de mes 36 ans, je peux dire que j’ai eu une vie riche (et dire que ce n’est que le début haha). J’ai vécu tellement de choses que, moi-même, j’ai du mal à croire que je sois encore là aujourd’hui pour les raconter ! J’ai traversé des tempêtes que je ne pensais pas avoir la force de surmonter, j’ai bravé des montages que je croyais impossible à gravir, j’ai 2 beaux enfants alors que j’étais persuadée que je n’en aurais jamais ! Et je crois que c’est cette dernière révélation qui m’a réconciliée avec moi-même.

Très jeune, j’ai été confrontée à mes 1ères douleurs ovariennes, qui se sont révélées être dues à des kystes. Je me souviens que lors de l’un de mes 1ers examens, un médecin (peu professionnel, je vous l’accorde !) m’a dit qu’il y avait peu de chance au vu de la taille de mon utérus pour que j’ai des enfants un jour ! Alors, j’ai vécu de longues années en croyant dur comme fer que je n’aurais jamais d’enfant.

Toutefois, loin de m’attrister, cette nouvelle de ma « stérilité » relative, m’a rassurée. J’avais déjà du mal à trouver mon équilibre dans cette vie alors, gérer des enfants, pour moi c’était impossible ! Je crois d’ailleurs que je n’en voulais pas. Je ne me sentais pas assez forte pour les élever, pas assez fertile à l’intérieur pour partager quoi que ce soit avec eux et pas assez rayonnante pour leur apporter le meilleur de la vie. Je devais déjà me gérer moi-même et c’était déjà bien assez de boulot… Bref, je ne me sentais pas assez pour beaucoup de choses à ce moment-là.

Mais un beau jour, la vie a mis sur mon chemin un cadeau. Ce cadeau, j’ai failli le refuser pourtant !  L’ironie de la vie a fait qu’il s’est, de nouveau, présenté à moi et que cette fois, je n’ai pu qu’accepter de l’accueillir dans ma vie. Ce cadeau c’est ma moitié. Cet homme, que je n’espérais plus, a pansé mes blessures, m’a aidé à affronter mes loups et mieux, m’a rendu la vue. Il m’a donné à voir celle que j’étais vraiment et non celle que les autres voyaient que j’étais. Il m’a montré à quel point j’avais de la valeur et des choses à apporter à ce monde.

Il m’a réconciliée avec la vie. Avec MA vie.

Et grâce à lui, j’ai aujourd’hui 2 enfants que je regarde chaque jour qui passe avec émerveillement.

Je réalise aujourd’hui, avec une infinie gratitude, que tous ces évènements de ma vie m’ont amenée exactement là où je suis aujourd’hui. Tous ces évènements de ma vie font celle que je suis aujourd’hui. Voilà pourquoi, je ne peux rien renier. Rien regretter. Je peux simplement dire merci à la vie de me faire prendre conscience de tout cela.

Cette semaine, c’est cette vie, belle, riche, généreuse que je souhaite honorer au travers de la plume de Kalya Ousmane. Kalya est de celle qui écrit avec le cœur. Kalya est de celle qui écrit pour le cœur. Elle aime à dire qu’elle écrit pour révéler le positif qu’il y a en toute chose. Alors, tel un messager elle écrit. Son dernier recueil de nouvelles « Des nouvelles de la vie » résume à lui seul ce beau message qu’elle partage cette semaine avec nous. Une personne lumineuse, que j’ai eu grande joie à découvrir et qui nous accompagne durant toute cette semaine. Bienvenu(e) dans l’univers de Kalya Ousmane.