Dans cet épisode 5 du podcast Quand je serais grand.e, je rencontre Anne-Gaëlle HUON.

Anne-Gaëlle Huon a fait des études de lettres et de commerce en région parisienne avant de commencer sa carrière dans la publicité. Son départ en famille à New York en 2014 lui donne l’occasion de se tourner vers l’écriture. C’est durant ces premiers mois d’expatriation que naît « Buzz », son premier roman. D’abord auto-publié, il est repris par la maison d’éditions City Editions en 2016. Puis suivent «  Le Bonheur n’a pas de rides » chez Le livre de poche et « Même les méchants rêvent d’amour » paru chez Albin Michel en 2019. 2 best sellers qui ont séduits déjà plus de 100 000 lecteurs.

Sa plume sensible et lumineuse met en scène avec brio les personnes âgées et leurs tourments. Chacun de ses romans a pour décor une France du terroir attachante et sublimée, teintée d’une nostalgie optimiste et bienveillante.

 

Les phrases inspirantes D’anne-gaëlle huon

On a peu de choses en main hormis le fait d’y aller à un moment donné et de lâcher prise.

  

Se respecter avec bienveillance, c’est ne pas se mettre la barre trop haute.

  

Etre une femme indépendante, qui s’assume n’est pas du tout incompatible avec vivre avec son enfant intérieur au quotidien.

 

 Les bonnes histoires s’écrivent avec le ventre.

 

Il n’y a jamais de bon moment, on n’a jamais assez le temps mais il suffit d’avoir 10 minutes déjà !

Les conseils d’écriture D’anne-gaëlle

Arrêtez de dire que vous aimeriez écrire : écrivez !

On ne peut pas être un écrivain si on n’accepte pas d’être vulnérable.

Le podcast Quand je serais grand.e est l’audio de larbre-a-palabres.fr
A écouter également sur Radio Mau Nau 😉