Voilà des jours que je suis là,

À attendre je ne sais pas quoi.

Des jours que je suspends, que je ralentis, que je freine.

Des jours que j’hésite, que je sursaute, que je guette.

 

Voilà des jours que je suis là,

À espérer je ne sais pas quoi.

Un bruit, un regard, un sursaut.

Un choix, le courage, un assaut.

 

Une faute, oui, une faute.

De ne pas être,

Ne pas avoir,

Ne pas savoir.

 

Un cri, oui, un cri.

De mon attente,

De mon appel,

De tout ce bruit.

 

Voilà des jours que je suis là,

Paralysée par je ne sais quoi.

Par la vie, la grande, la vraie,

Celle qui bouillonne, celle qui ordonne, celle qui consume.

Celle qui agit, celle qui contredit, me défie.

 

Celles que je regarde passer depuis le quai,

Un train à l’arrêt qui, je le sais,

M’attend, en vain, pour s’ébranler

Et m’annoncer enfin sur le siège passager Le nom du prochain arrêt.

 

Lydie S.

Crédit photo : Maxime Caron – Unsplash